Le tramway est un moyen de transport écologique, adopté dans plusieurs villes de France. Après Nantes et Grenoble, d’autres communes comme Paris projette de l'adopter. Actuellement, le tramway traverse plus de 25 villes françaises à fort taux démographique. Quel peut être l’impact de ce phénomène pour la protection de l’environnement ? Voici les avantages écologiques du tramway.

tramway

Un transport moins polluant

Le principal avantage du tramway pour l’environnement est le fait qu’il émet moins de gaz carbonique que les transports classiques par personne et par kilomètre. En effet, la quantité de CO2 émis par le tramway/personne/km est quatre fois moins importante que celle produite par un véhicule.

En termes de consommation d’énergie, le tramway reste également moins énergivore que les engins classiques, en considérant un taux d’occupation de 50 %. Dans ce cas de figure, sa consommation équivaut à la moitié de celle requise pour le fonctionnement d’un bus articulé. Comparée à une voiture de taille moyenne, cette valeur est cinq fois moins élevée.

Pour un groupement, les économies d’énergie réalisées sont donc considérables sur le long terme, plus particulièrement aux heures de pointe. Ces avantages du tramway seront d’autant plus palpables lorsque ces engins seront entièrement alimentés par des sources d’énergie verte. Dans ce cas, on parlera de transport à zéro émission.

Une capacité d’accueil considérable

Au vu des avantages écologiques du tramway cités plus haut, une capacité d’accueil importante est plus que nécessaire. C’est ce qu’offre ce moyen de transport avec une capacité de 200 à 600 passagers par rame. Des chiffres que ne peuvent égaler ceux des autobus, même ceux qui sont dotés d’une double articulation et d’une longueur avoisinant les 18 mètres. Ces automobiles ne peuvent pas contenir un nombre de passagers supérieur à 100. Les autobus classiques ont une capacité d’accueil encore moins importante.

Avec les tramways, ce sont en moyenne 30 000 personnes qui font leur trajet domicile-travail en une journée. Ce qui réduit fortement le nombre de véhicules personnels utilisés par ces derniers, ainsi que la quantité de CO2 produite par les voitures au quotidien. Ce chiffre est 2 à 3 fois plus élevé que le nombre de passagers transporté par les bus, estimé entre 8 000 et 15 000.

Ainsi, le tramway est bénéfique pour la fluidité du trafic routier, ainsi que la préservation de l’environnement. Ainsi :

  • il est l’équivalent de 150 véhicules moyens,
  • il a la capacité de 2 à 3 autobus articulés,
  • il comporte moins d’éléments polluants et la circulation y est moins dense.

Le paysage urbain de chacune des villes bénéficiant du tram est de ce fait plus attractif.

Un réseau de transports verts

L’idée de mettre en œuvre un transport écologique urbain comme le tramway obéit à une certaine vision : celle de privilégier l’utilisation des véhicules écologiques. Dans cette optique, les personnes ayant adopté ce moyen de déplacement disposent de place de parking où ils peuvent garer les engins qu’ils utilisent pour rejoindre les points relais.

Le vélo, la trottinette et même les bus qui transportent les passagers aux gares sont autant de solutions associées au tramway pour réduire la pollution par les automobiles. Le covoiturage reste également une excellente alternative à ces derniers. L’essentiel est de parvenir à créer un réseau automobile écolo autour du tramway qui réduit l’impact écologique du trafic routier.

Moins de pollution due aux embouteillages

L’essence consommée par kilomètre est deux fois plus élevée, lorsque vous évoluez dans un bouchon. En effet, les conducteurs roulent à des vitesses inférieures (1 et 2) et freinent régulièrement dans les embouteillages. Pour éviter une pollution importe et faire un geste en faveur de la protection de l’environnement, le tramway reste la solution à adopter. Vous évitez ainsi les bouchons et limitez considérablement le volume de CO2 émis sur le trafic routier. D’autant plus que ce moyen de transport est beaucoup plus rapide.